間 (MA, AIDA, …) // ANNULÉ

CAMILLE BOITEL ET SÈVE BERNARD

attention annulé

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il n’est pas certain que tout soit incertain.
Blaise Pascal – Les Pensées

Le mot « effondrement », s’il a quelque chose d’inquiétant, on y associe généralement l’apocalypse, n’en reste pas moins un des plus inspirants, ainsi Renée Vivien à propos des violettes : « Dans cet effondrement du final désespoir / Leur parfum est semblable aux prières des Saintes… » ou Jean Giono dans Batailles dans la montagne : « … le radeau s’avançait sur l’eau qui maintenant paraissait calme dans le matin grésillant, au milieu de l’effondrement silencieux des masses de brouillard qui fondaient sous une lumière verte comme le jour au fond des forêts… », ou plus lestement Remy de Gourmont : « Surprendre une femme, l’hypnotiser avec des baisers, la chloroformer avec des caresses, puis se joindre à elle, au hasard d’un effondrement de coussins… »

間 (ma, aida, …), nouvelle création de Camille Boitel, se passe sur une scène de cent mètres carrés, composée d’une vingtaine de variations d’effondrements : chute, casse, déchirement, affaissement, effritement, délitement… Rien d’inquiétant là encore, pour peu qu’on aime vivre dangereusement, puisqu’il sera question d’amour et de pas moins de trente-six tentatives d’histoires d’amour ratées, « 36 variations de l’impossible impossible, sur un sol qui se défait après qu’elles aient eu lieu… »

Acrobate, danseur, comédien, musicien, Camille Boitel expérimente le jeu depuis l’âge de 12 ans. Lauréat du prix Jeunes Talents Cirque en 2002, il crée L’Homme de Hus en 2003, L’Immédiat en 2010 et Calamity Cabaret en 2013. De sa rencontre avec l’auteur, danseuse et écrivaine de plateau Sève Bernard, naît un travail conjoint d’écriture : une écriture dense autour d’histoires centrées sur l’échec amoureux.

INTERPRÉTATION (SUR LA SCÈNE) TOKIKO IHARA, JUN AOKI, CAMILLE BOITEL, SÈVE BERNARD
INTERPRÉTATION (SOUS LA SCÈNE) HUGO FRISON, KENZO BERNARD
ÉCRITURE CAMILLE BOITEL ET SÈVE BERNARD

PRODUCTION Tokyo Metropolitan Theater / Maison de la Culture de Bourges (construction de la scénographie) / Festival Montpellier Danse / Le Manège, scène nationale, Reims / Théâtre Garonne, scène européenne, Toulouse / L’Usine, Centre national des arts de la rue et de l’espace public, Tournefeuille / Théâtre de Lorient, Centre dramatique national
PRODUCTION, DIFFUSION, ADMINISTRATION L’Immédiat production OPÉRATEUR SON Yuki Suehiro
RÉGIE GÉNÉRALE Hugo Frison CHEF D’ATELIER Vincent Gadras
CONSTRUCTION L’atelier de la Maison de la Culture Bourges Avec le soutien de La Brèche, Pôle national des arts du cirque de Normandie / CCN2, Centre chorégraphique national de Grenoble / Le Cube / Les Subsistances, Laboratoire international de pratique et de création artistique, Lyon / L’Institut Français dans le cadre de Cirque Export 2018 / Théâtre de l’Arsenal, Val-de-Reuil. L’immédiat est en convention avec le Ministère de la Culture – DRAC Île-de-France et reçoit le soutien de la Région DRAC Île-de-France au titre de l’aide à la permanence artistique.

© L’Immédiat

ENVERS DU DÉCOR
À l’issue d’un spectacle, un régisseur de la compagnie vous fait découvrir les coulisses du d.cor. Un moment privilégié pour quinze spectateurs.
Ven 15 Nov