BARTÓK BEETHOVEN SCHÖNBERG

Rosas
Anne Teresa De Keersmaeker

Ce diaporama nécessite JavaScript.

RÉPERTOIRE – CORDES – INSOLENCE – VERTIGE – PASSION 

Une soirée exceptionnelle de répertoire,
trois grandes partitions de l’histoire de la musique,
Bartók, Beethoven, Schönberg,
trois chefs-d’oeuvre chorégraphiques,
trois manières de donner à voir une partition musicale,
unisson, contrepoint, narration.
Une soirée dans le temps et l’espace,
où se déploient lignes et perspectives, subtilité rythmique,
virtuosité, accents ludiques et défis à la gravité.

Chorégraphe et danseuse, Anne Teresa De Keersmaeker est une figure majeure de la danse contemporaine mondiale. La musique est au centre de son œuvre. Elle a constitué avec Rosas un vaste corpus de spectacles qui s’affrontent aux structures musicales et aux partitions de toutes les époques, de la musique ancienne à la musique contemporaine en passant par les expressions populaires. Son répertoire compte aujourd’hui plus de trente-cinq chorégraphies, parmi lesquelles : Fase (1982), Rosas danst Rosas (1983), Toccata (1993), Drumming (1998), Rain (2001), Once (2002), The Song (2009), En Atendant (2010), Cesena (2011), Vortex Temporum (2013), Les Six concertos Brandebourgeois (2018).


PROGRAMME

Béla Bartók – Quator n°4
Ludwig van Beethoven – Die Grosse Fuge, op. 133
Arnold Schönberg – Verklärte Nacht, op. 4

 

Cette soirée de répertoire réunit trois œuvres de jeunesse d’Anne Teresa De Keersmaeker. Le Quatrième Quatuor de Béla Bartók fut la première partition de « musique contemporaine » que la chorégraphe, en 1986, se risquait à approcher. Sa subtilité rythmique lui inspira un quatuor de femmes vigoureux, joueur et insolent. Avec la Grande Fugue de Beethoven, elle foulait en 1992 un nouveau territoire : celui d’une virtuosité à la fois masculine et aérienne, serrant au plus près le contrepoint musical. La soirée se clôture sur un duo inspiré par la Nuit Transfigurée de Schoenberg : le tourment amoureux s’y déploie dans un registre expressif que De Keersmaeker qualifie d’ « effrontément romantique ».

Arc-boutés à trois pages essentielles de l’histoire de la musique, trois moments-clés dans le parcours d’une chorégraphe, où négocient âprement l’écriture abstraite et le sens narratif.

À Bruxelles, la musique sera jouée en direct par deux formations : l’ensemble Ictus interprètera le Quatuor n°4 et la Grande Fugue, et le Brussels Philharmonic donnera Verklärte Nacht, sous la direction d’Alain Franco.

PRESSE

Bartók
CHORÉGRAPHIE Anne Teresa De Keersmaeker
DANSÉ PAR Rosas
MUSIQUE Béla Bartók, Quatuor n°4
MUSICIENS Ictus
LUMIÈRES Luc Schaltin, Anne Teresa De Keersmaeker
COSTUMES Rosas

Beethoven
CHORÉGRAPHIE Anne Teresa De Keersmaeker
DANSÉ PAR Rosas
MUSIQUE Ludwig van Beethoven, Grosse Fuge, op.133
MUSICIENS Ictus
LUMIÈRES Luc Schaltin, Anne Teresa De Keersmaeker
COSTUMES Rosas

Schönberg
CHORÉGRAPHIE Anne Teresa De Keersmaeker
DANSÉ PAR Rosas
MUSIQUE Arnold Schönberg, Verklärte Nacht, op. 4
DIRECTION MUSICALE Alain Franco
MUSICIENS Brussels Philharmonic
LUMIÈRES Luc Schaltin, Anne Teresa De Keersmaeker
COSTUMES Rosas / Rudy Sabounghi

PRODUCTION Rosas
COPRODUCTION De Munt / La Monnaie (Bruxelles)

Cette production a été réalisée avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge, en collaboration avec Casa Kafka Pictures Tax Shelter empowered by Belfius.