BIG BANG

KATJA HUNSINGER

CA
collectif artistique

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dieu : – Car Adam a été formé en premier, Ève ensuite.
Je l’ai modelé dans une côte que j’ai prise à Adam.
Lucifer : – C’est vraiment du grand n’importe quoi, papa.
Katja Hunsinger – Big Bang

« Il est beaucoup trop tard pour désespérer », a déclaré le photographe Yann Arthus-Bertrand, encourageant avec ces mots tout un chacun à réagir face à la menace écologique actuelle, dans laquelle certains imaginent déjà la prochaine extinction de la planète. Et pour changer les choses, il faut changer le système. Et pour changer le système, il faut le repenser. Et pour le repenser, il faut le réinventer. À la racine. Tout au début. Oser raconter une autre histoire, s’enraciner dans un nouveau terreau symbolique. Au commencement était le verbe. Les mots. Des mots d’amour et de désir. Ceux que se susurrèrent le Seigneur de l’Infini et la Déesse de la Création (elle aura malheureusement quitté le foyer familial au moment où se joue cette histoire). De leur amour d’une intensité interstellaire naquirent dix être célestes : Lucifer, Abaddon, Azayel, Léviathan, Samyaza, Yekun, Kesabel, Gadrel, Penemue et Kasyade. Ne croyez pas ce qu’on vous a toujours fait croire, que ce sont des anges déchus, ceux par lesquels le mal a été introduit dans le coeur des humains. Le mal, Oh !… il y a toujours séjourné, confortablement installé aux côtés du bien et entre les deux, cette pâte grisâtre que les psychanalystes n’avaient pas encore appelée ambivalence. Il y eut une rébellion de ces anges adolescents, aux côtés d’Adam et Ève, contre le pouvoir parental, ça c’est vrai. Mais rien n’est arrivé comme on vous l’a fait croire. Ce qui est vraiment arrivé, on va vous le raconter. Et vous croirez ce que voudrez.

La comédienne et auteure Katja Hunsinger revient, après Imagine en 2017 qui traitait de l’errance des migrants, pour inventer avec douze jeunes Lorientais une « autre Genèse ».

AVEC JULIEN CHAVRIAL ET 12 ADOLESCENTS AMATEURS DU PAYS DE LORIENT
TEXTE KATJA HUNSINGER
MISE EN SCÈNE KATJA HUNSINGER
LUMIÈRES VALÉRIE SIGWARD

PRODUCTION Théâtre de Lorient, Centre dramatique national

© Design graphique Studio Artworklove