CHAMBRE NOIRE

Sara Stridsberg
Yngvild Aspeli

Ce diaporama nécessite JavaScript.

HALLUCINATION – HUMOUR NOIR – FUREUR – CLAIR OBSCUR – ANDY WARHOL

Des marionnettes à taille humaine,
un décor de néons,
des projections vidéos et des percussions magnétiques,
pour raconter les dernières heures de Valerie Solanas,
dans la chambre d’un hôtel miteux de San Francisco,
que visitent les fantômes de son existence.
Un spectacle rageur, sauvage, onirique,
à l’image d’une femme complexe et hors-norme,
féministe radicale, intellectuelle, prostituée,
victime de la violence des hommes et de la société
et célèbre pour sa tentative d’assassinat contre Andy Warhol.

Artiste norvégienne, Yngvild Aspeli s’est formée en France, à l’école internationale de théâtre Jacques-Lecoq à Paris, puis à l’École nationale supérieure des arts de la marionnette à Charleville-Mézières. En 2008, elle crée la Compagnie Plexus Polaire. Yngvild Aspeli s’inspire de romans contemporains pour créer des pièces de théâtre visuel, mêlant le jeu d’acteurs à des marionnettes de tailles humaines, la vidéo et la musique. Au sein de Plexus Polaire, elle a créé : Signaux, Opera Opaque, Cendres. Moby Dick est accueilli au Théâtre de Lorient cette saison.


Chambre Noire est une hallucination sauvage autour du lit de mort de Valerie Jean Solanas (1936-1988): la plus belle gamine de toute l’Amérique, la diplômée de psychologie qui a passé sa vie à séjourner dans des institutions pour malades mentaux, la première pute intellectuelle, l’écrivain, radicalement féministe, l’auteure du SCUM Manifesto, la femme qui a tiré sur Andy Warhol sans réussir à le tuer… Un personnage complexe, pluriel, outrancier et absolument humain.

Inspiré du roman de Sara Stridsberg, La Faculté des rêves, ce spectacle est le duo d’une marionnettiste, Yngvild Aspeli, et d’une percussionniste, Ane Marthe Sørlien Holen.
Avec des marionnettes à taille humaine, des chansons dévastées, des projections vidéos, une sacrée dose d’humour noir et un désert de solitude.
Valerie est une femme ambivalente et paradoxale, forte et fragile, violente et tendre, triste et pleine d’humour. Extrême féministe et prostituée, écrivaine et chercheuse, connue pour son manifeste S.C.U.M. (Society for Cutting Up Men) et pour sa tentative de meurtre sur Andy Warhol en juin 1968. Valerie, dans sa pluralité et sa complexité, nous renvoie une image surexposée de notre société et de nous même.
Dans son roman La Faculté des Rêves, Sara Stridsberg nous propose une digression libre autour de la vie de cette femme. Un texte à la fois tendre, cru et explosif, qui dresse un portrait sans compromis de cette « outsider ».
Le spectacle dévoile la mise à nue de cet être en chute libre, sombrant dans le vide qui sépare le succès de l’échec, le rêve de la réalité. Sur la scène, autour du lit de mort de Valerie se dresse un dernier cabaret, absurde et tragique. 
Tel un animal sauvage recouvert de paillettes, dangereusement séducteur et brillant d’humour noir, Valerie retrouve les mémoires de sa vie, tout s’enchevêtre, se mêle et se révèle. Le sujet est rude, abrupt, la création plongera en son cœur. 

PRESSE

MISE EN SCÈNE  Yngvild Aspeli et Paola Rizza
ACTRICE-MARIONNETTISTE Yngvild Aspeli
COMPOSITRICE ET MUSICIENNE SUR SCÈNE Ane Marthe Sørlien Holen
DRAMATURGIE Pauline Thimonnier
COMPOSITRICE ET MUSIQUE ENREGISTRÉE Guro Skumsnes Moe
REGARD EXTÉRIEUR MANIPULATION Pierre Tual
CONSTRUCTION MARIONNETTES Yngvild Aspeli, Pascale Blaison et Polina Borisova
SCÉNOGRAPHIE Elisabeth Holager Lund
COSTUMES Sylvia Denais
CRÉATION LUMIÈRE Xavier Lescat
CRÉATION VIDÉO David Lejard-Ruffet
CRÉATION ET RÉGIE SON Antony Aubert
 RÉGISSEUR LUMIÈRE Alix Weugue

COPRODUCTIONS  Figurteater i Nordland, Norvège / TJP, Centre Dramatique National d’Alsace Strasbourg / La Maison de La Culture de Nevers et de la Nièvre / Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières / Le Passage, Scène conventionnée / Théâtre du Fil de l’eau / Ville de Pantin
PARTENAIRES  Norsk Kulturrad, Norvège / DRAC Bourgogne Franche-Comté / Fritt Ord, Norvège / FFUK, Norvège / Fond for lyd og bilde, Norvège / Le Transfo – Art et Culture en région Auvergne / Conseil départemental de l’Yonne
ACCUEIL EN RÉSIDENCE (HORS CO-PRODUCTEURS) Le Théâtre d’Auxerre / Le Studio Théâtre / La Nef – Manufacture d’utopie / Le Théâtre Georges Simenon
REMERCIEMENTS Le Mouffetard, Théâtre des arts de la marionnette / Le Théâtre Gaston Bernard, Châtillon-sur-Seine / ONDA, Office National de Diffusion Artistique / ABC, Dijon