Concert pour le temps présent

Pierre Henry / Thierry Balasse

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans Concert pour le temps présent, Thierry Balasse donne à voir et à entendre pour la première fois la fameuse composition musicale de Pierre Henry et Michel Colombier, Messe pour le temps présent.

Parmi les plus jeunes, seuls les experts et les DJ connaîtront le nom de Pierre Henry. Dans les années 1950, avec Pierre Schaeffer, il expérimente la musique concrète. En 1967, à la demande de Maurice Béjart, il compose avec Michel Colombier, réputé pour ses arrangements pop, une pièce musicale qui va devenir culte : Messe pour le temps présent avec son fameux morceau Psyché Rock que tout le monde a déjà entendu. Mélange de pop et de musique électroacoustique, née de l’assemblage de deux bandes distinctes, cette Messe n’a jamais été jouée sur scène. Mariant sur le plateau la dimension visuelle de la musique concrète – qui fait musique de sons et sons de tout, larsens de consoles et ressorts musicaux compris –  et les harmonies rock et psychédéliques qui ont fait naître cette composition mythique, Concert pour le temps présent exhume en cerise sur le gâteau un slow inédit du duo Henry-Colombier. Avec Fanfare et arc-en-ciel, oeuvre de Pierre Henry sur bande et Fusion A.A.N., pièce de Thierry Balasse, créées spécialement pour ce projet, Concert pour le temps présent propose trois créations pour trois écoutes, autour de l’oeuvre de Pierre Henry.

Avec Thierry Balasse  diffusion sur orchestre de haut-parleurs, cadre de piano, bagues-larsen, traitements numériques, synthétiseurs, cymbale, theremin et cloches tubulaires ; Cécile Maisonhaute piano préparé, synthétiseurs, flûte, voix, guitare ; Benoît Meurant spatialisateur, synthétiseurs, guitare ; Éric Groleau coquillage, eau, hang, cadre de piano, batterie ; Éric Löhrer guitare électrique ; Élise Blanchard basse et voix ; Antonin Rayon synthétiseur, orgue Hammond ; Julien Reboux trombone

Conception du spectacle Thierry Balasse ; scénographie et lumières Yves Godin ; recréation du spatialisateur Rodolphe Baudouin (bois et métal) et Marc Sirguy (électronique) ; costumes  Alexandra Bertaut ; constructions Timothy Larcher ; sonorisation en salle Julien Guinard ; sonorisation sur scène Julien Reboux ; régie générale et régie lumière Nicolas Barrot ; régie plateau Hedwige Renoul. Avec la collaboration de Son Ré pour l’orchestre de haut-parleurs

 

Production La Compagnie Inouïe
Coproduction La Maison de la musique de Nanterre ; Les Scènes du Jura, Scène nationale ; La MCB° Bourges; La Villette-Résidences d’artistes 2015 ; La Filature, Scène nationale Mulhouse ; Metz en Scènes/L’Arsenal ; TANDEM Arras/Douai.
Ce projet à reçu l’aide
à la production du DICRéAM, l’aide à la résidence musiques actuelles du CNV, de la SPEDIDAM et le soutien de la SACEM. Avec l’accueil en résidence de création de La Villette-Résidences d’artistes 2015, La Maison de la Musique de Nanterre. En collaboration avec les studios de Son Ré, GRM-INA et la Muse en circuit.