Demi-Véronique

Un ballet théâtral à partir de la cinquième symphonie de Gustav Mahler

Jeanne Candel, Caroline Darchen & Lionel Dray

AA
artiste associée
©Jean-Louis Fernandez

Une symphonie, une maison brûlée et un titre tauromachique… comme matériaux de départ d’un spectacle hors-pair.

Si vous avez découvert Orfeo l’année dernière, vous reviendrez sans nul doute pour cette nouvelle création de Jeanne Candel, qui collabore cette fois avec Caroline Darchen et Lionel Dray. Les trois acteurs co-créateurs seront sur scène pour un ballet théâtral autour de la cinquième Symphonie de Mahler. Le travail de Jeanne Candel nait d’improvisations, et se conçoit comme une aventure qui à son départ exige de ne pas savoir où elle va. À l’heure où ce spectacle est en création, on sait donc simplement que le décor d’une chambre incendiée accueillera ce travail, ou plutôt en sera un matériau d’inspiration. Et une autre direction, que suggère le titre : le geste d’une passe tauromachique pour dire l’envie poétique d’un théâtre de mouvement. Le théâtre de Jeanne Candel est un théâtre où les choses se font, se sentent, s’entendent peut-être plus qu’elles ne se disent. Une forme définitivement à part.

De et avec Jeanne Candel, Caroline Darchen et Lionel Dray ; scénographie Lisa Navarro ;régie générale et plateau Vincent Lefèvre ; création et régie lumières Maël Fabre ; création et régie sonore Julien Fezans ; création des costumes Pauline Kieffer ; créations textiles (les organes) Simona Grassano assistée de Sara Barthesaghi Gallo ; réalisation céramique (les mouchoirs) Dora Stanczel ; assistante à la mise en scène Carla Bouis ; regard extérieur Laure Mathis ; construction du décor Philippe Gauliard et Vincent Lefèvre ; préparation physique Shyne Tharappel Thankappan ; production Elaine Méric

Production la vie brève

La vie brève est conventionnée par la DRAC Île-de-France et bénéficie du soutien de la Direction Générale à la Création Artistique du Ministère de la culture et de la communication.

La création du spectacle est soutenue par la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre du programme New Settings.

Coproduction La Comédie de Valence – Centre dramatique national Drôme-Ardèche, Le Théâtre Garonne – Scène européenne à Toulouse, Le Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne, La Fondation Royaumont, Le Théâtre de Nîmes – Scène conventionnée d’intérêt national – art et création, danse contemporaine

Avec le soutien de la Région Île-de-France, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM.

Le spectacle a été accueilli en résidence de création à l’École des beaux-arts de Lorient et au Théâtre du Soleil.

Nous remercions chaleureusement Clément Mao-Takacs, Loïc Nebreda, Amélie Billault, Clara Favriou-Delaunay pour leur implication dans le projet à ses débuts — Roland Decaudin et l’équipe de l’École des beaux-arts de Lorient — Etienne Lemasson, Charles-Henri Bradier, Astrid Renoux, David Buizard, Pascal Gallepe et l’équipe du Théâtre du Soleil pour leur accueil en résidence — Patrice Riera, Roland Zimmermann, Florent Favier, Clément Vernerey pour leur aide à la construction du décor.

Jeanne Candel est membre du Collectif artistique de La Comédie de Valence – CDN Drôme-Ardèche et artiste associée au Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne, la vie brève est une compagnie associée au Théâtre Garonne, Scène européenne à Toulouse – La vie brève est accueillie en résidence par la Mairie de Paris au Jardin d’Agronomie Tropicale à partir de 2018.

L’envers du décor

Un moment privilégié pour dix spectateurs : découvrir à l’issue d’un spectacle les coulisses d’un décor en faisant une visite technique guidée par un régisseur.

Demi-Véronique> Mer 28 Mars

Réservation conseillée

billeterie@theatredelorient.fr

02 97 02 22 70