Déplacement

Mithkal Alzghair

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Déplacement est une pièce dansée en deux parties où tente de s’exprimer par le corps et les mémoires qui l’habitent l’image d’une identité syrienne.

Ne cherchez pas d’image-choc dans ce spectacle, ni l’illustration de l’actualité des syriens. Avec grâce et légèreté, Mithkal Alzghair échappe à l’enfermement dans les catégories préconçues que réclament nos cerveaux. Son spectacle oblige même le regard du spectateur à ce fameux déplacement qui lui sert de titre. Le corps y est grave certes – lourdes frappes sonores des bottes sur le sol, chutes massives et bras tenus levés – mais les mouvements folkloriques, l’élégante complexité des pas et les bustes insaisissables comme des flammes réactivent les différentes couches de mémoire que portent ces corps syriens. Entre corps contraint et corps en action, déplacement forcé et volontaire, entre la danse folklorique Depke et les mouvements orthodoxes de l’armée, les mémoires s’expriment ensemble, se contaminent, procèdent par débordements tout au long de cette pièce conçue par un chorégraphe arrivé en France il y a sept ans maintenant.

Avec Rami Farah, Samil Taskin, Mithkal Alzghair ; chorégraphie Mithkal Alzghair ; conseils dramaturgiques Thibaut Kaiser ; création lumière Séverine Rième ; régisseur lumières Julien Bony

Co-productions Godsbanen – Aarhus (Danemark) / Musée de la Danse-CCN de Rennes et de Bretagne / la fondation AFAC / Les Treize Arches-Scène conventionnée de Brive.

 Avec le soutien de Centre national de la Danse – Pantin, dans le cadre des résidences augmentées ; Studio Le Regard du Cygne ; Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France ; ARCADI Île-de-France

Cette œuvre a reçu le Premier Prix au concours Danse élargie 2016 organisé par le Théâtre de la Ville-Paris et le Musée de la danse-Rennes, en partenariat avec la Fondation d’entreprise Hermès.