France-Fantôme

Tiphaine Raffier

À la découverte d’une jeune artiste qui aborde le théâtre sous la forme inédite de la science-fiction.

Et si, en cas de disparition, l’on pouvait faire revivre l’être aimé dans une nouvelle enveloppe corporelle. Alors que des discours émergent sur un futur possible pour l’immortalité, l’auteure et metteure en scène Tiphaine Raffier imagine un monde où l’on téléchargerait ses souvenirs jour après jour dans un coffre-fort et propose de suivre une femme qui, ayant perdu son mari, réincarne son âme en la téléchargeant dans un nouveau corps. Le couple se reformera-t-il ? Son chagrin s’apaisera-t-il ainsi ? Entre résurrection et transhumanisme, entre réincarnation et numérisation de la vie, la trame de cette histoire est aussi archaïque que futuriste et nous emmène sur les chemins de notre rapport à l’âme, au corps, et surtout à l’image. Une création engageant sept comédiens et deux musiciens qui permet de développer au plateau un monde futuriste, ni technophile, ni technophobe, et qui n’oublie pas que les grandes révolutions technologiques s’accompagnent volontiers de révolutions artistiques…

Avec Guillaume Bachelé, François Godart, Mexianu Medenou, Edith Merieau, Haïni Wang, Johann Weber, Rodolphe Poulain ; musiciens Marie Eberle, Pierre Marescaux ; assistants à la mise en scène Lyly Chartier-Mignauw, Lucas Samain ; lumières Mathilde Chamoux ; vidéo Pierre Martin  ; scénographie Hélène Jourdan ; costumes Caroline Tavernier ; régie Arnaud Seghiri ; administratrice La femme coupée en deux – Sabrina Fuchs

 

Production Théatre du Nord, CDN Lille/Tourcoing/Nord pas de calais ; Cie La femme coupée en deux.

Coproduction Scène nationale 61, Alencon ; Le Phénix, scène nationale de Valenciennes ; La Criée, Théâtre National de Marseille ; La rose des vents, Scène nationale Lille Métropole, Villeneuve d’Ascq ; Théâtre de Lorient, Centre dramatique national.

Avec le soutien de la DRAC Hauts-de-France, du Ministère de la Culture et de la Communication et du DICREAM. Avec le dispositif d’insertion de l’Ecole du Nord, soutenu par la Région Hauts-de-France et la DRAC Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Les rencontres bord de scène 

À la suite de certains spectacles, les rencontres bord de scène permettent de prolonger le lien entre le public et l’équipe artistique du spectacle le temps d’une discussion à bâtons rompus.

France-Fantôme > Jeu 25 Jan