La grande Guerre

Hotel Modern / Arthur Sauer

@ Joost van der Broek

Voilà un spectacle qui tourne depuis quinze ans à travers l’Europe et le monde ! La Grande Guerre fait du théâtre d’objets un documentaire halluciné sur la vie dans les tranchées.

Une branche de persil qu’on enflamme et c’est la forêt qui prend feu. Un petit soldat de plastique renversé d’une pichenette et c’est un poilu qui meurt. De l’avis de tous ceux qui ont pu voir ce spectacle à la durée de vie extraordinaire, le dispositif mis en place par la compagnie néerlandaise Hotel Modern est tout simplement remarquable. Avec un peu de terre, quelques figurines et autres poupées de sparadrap, le théâtre d’objets filmé par des caméras miniatures au ras du décor donne, sur l’écran qui surplombe cet espace de jeu, un spectacle d’un réalisme aussi effroyable que saisissant. Le mérite en revient également à un bruitage en direct mené par Arthur Sauer, le tout sur fond véridique d’un corpus de lettres émanant notamment d’un poilu qui écrivait à sa mère. Ironie du théâtre, c’est donc un espace de jeu à échelle d’enfants qui donne le mieux à voir et ressentir les horreurs des grands.

 

Avec Maartje van den Brink et Arlène Hoornweg (en alternance), Laura Mentink, Menno Vroon  

Conception Herman Helle, Arthur Sauer ; scénario et mise en scène Herman Helle, Pauline Kalker, Arlène Hoornweg ; création images Herman Helle; création son et bruitage live Arthur Sauer ; régie Joris Van Oosterhout

Avec le soutien de la Ville de Rotterdam et du Performing Arts Fund Netherlands

 

Parcours La Vida Loca

La Grande Guerre est le premier des cinq spectacles concernés par cet atelier de recherche et de création artistique mené avec les étudiants de l’Ecole européenne supérieure d’Art – site de Lorient. Après chaque représentation, les étudiants proposent une relecture du spectacle, et leurs travaux sont présentés sous la forme d’une exposition au Théâtre de Lorient pendant le festival Eldorado consacré à la jeunesse du 26 au 29 mars. Les étudiants de l’école d’Art vont ainsi travailler également sur Le Projet Apocalyptique, Les Armoires normandes, Les Palmiers sauvages et Vers Wanda. D’autres projets sont menés en parallèle à ce parcours avec l’école d’art : des expo-minute lors des spectacles Rain et Nicht Schlafen, des ateliers et des workshops tout au long de l’année.