LA RÉPONSE DES HOMMES

Tiphaine Raffier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

MISÉRICORDE – VERTIGES MORAUX – SACRÉ

Moral et bonté,
oeuvres de miséricordes,
gestes d’entraide,
des fragments narratifs et des gens ordinaires,
un échantillon d’humanité et des questions :
qu’est-ce que faire le bien ?
qu’est-ce que faire le juste ?
La réponse des Hommes, où comment interroger
les dilemmes et les inquiétudes morales qui nous hantent.

Tiphaine Raffier est auteure, metteur en scène et comédienne. En 2012, elle écrit, met en scène et joue sa première pièce La Chanson, adaptée en moyen-métrage puis présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2018. En 2014, elle crée Dans le nom. En 2017, France-fantôme voit le jour, le spectacle a été accueilli par le Théâtre de Lorient. Elle joue dans Les Particules élémentaires de Michel Houellebecq et 2666 de Roberto Bolaño, mis en scène par Julien Gosselin et travaille avec Frank Castorf dans une adaptation de L’Adolescent de Fiodor Dostoïevski. Thiphaine Raffier est artiste associée au Théâtre de Lorient.


Avez-vous déjà gardé un secret en sachant que vous trahissiez un ami ? Qui trahir ? A quel ami rester loyal ?

Nous sommes tous soumis quotidiennement à des vertiges moraux, minuscules ou immenses. Vouloir être juste, vouloir faire le bien, interroge toujours l’éthique.
Mon prochain spectacle parlera de morale mais aussi de bonté. L’année dernière, alors que je regardais Le Décalogue réalisé par Kieslowski, j’ai pris connaissance des Œuvres de Miséricorde, décrites dans l’Evangile de SaintMatthieu.

Les œuvres, miroir inversé du Décalogue, sont autant de règles positives que le chrétien doit effectuer s’il veut racheter ses fautes. Il existe quinze œuvres de miséricorde. Donner à manger aux affamés ; donner à boire aux assoiffés ; vêtir ceux qui sont nus ; accueillir les étrangers ; assister les malades ; visiter les prisonniers ; ensevelir les morts, enseigner les ignorants, sauvegarder la création, etc. Quinze œuvres comme quinze titres, quinze commandes, quinze chapitres. Il me faut en passer par les œuvres de miséricorde pour questionner leurs injonctions, il me faut en passer par la fiction pour interroger les dilemmes et les inquiétudes morales archaïques ou contemporaines qui nous habitent.

Une manière de scruter, comme le dit Frédérique Leichter-Flack « l’interface, en perpétuel mouvement, du juste et de l’injuste ».

Tiphaine Raffier

ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE Tiphaine Raffier
ASSISTANT/DRAMATURGE Lucas Samain
AVEC Sharif Andoura, Eric Challier, Teddy Chawa, Pep Garrigues, François Godart, Camille Lucas, Edith Merieau, Judith Morisseau, Catherine Morlot, Adrien Rouyard
COMPOSITEUR Othman Louati
LES MUSICIENS Ensemble Miroirs étendus : Guy-Loup Boisneau, Émile Carlioz Clotilde Lacroix, Romain Louveau
CHORÉGRAPHE Pep Garrigues
SCÉNOGRAPHIE Hélène Jourdan
CRÉATION VIDÉO Pierre Martin
CADREUR Raphaël Oriol
CRÉATION LUMIÈRES Kelig Le Bars
CRÉATION SON Frédéric Peugeot
COSTUMES Caroline Tavernier
RÉGIE GÉNÉRALE Olivier Floury
RÉGIE PLATEAU Eve Esquenet
RÉGIE SON Martin Hennart
ADMINISTRATRICE Sabrina Fuchs
CHARGÉE DE PRODUCTION Juliette Chambaud

PRODUCTION La femme coupée en deux*, La Criée – Théâtre national de Marseille
PRODUCTION MUSICALE Miroirs Etendus
COPRODUCTION ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur, Festival d’Avignon, CNCDC Châteauvallon, scène nationale, Odéon-Théâtre de l’Europe, Théâtre de Lorient, Théâtre du Nord – CDN Lille Tourcoing Hauts-de-France, TNP Villeurbanne, Théâtre Olympia CDN de Tours, La Rose des Vents -SN Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Théâtre Gérard Philipe CDN de Saint-Denis, Le Quartz SN Brest, Scène Nationale 61, Le Phénix SN Valenciennes-Pôle européen de création.
AVEC LE SOUTIEN de la DRAC Hauts-de-France, de la Région Hauts-de-France, de la Ville de Lille.
AVEC le dispositif d’insertion de l’2cole du Nord, soutenu par la Région Hauts-de-France et le Ministère de la Culture, la participation artistique du Jeune Théâtre National, Dispositif d’insertion du Théâtre du Nord.

La compagnie La femme coupée en deux bénéficie du soutien du ministère de la Culture / Direction régionale des affaires culturelles Hauts-de-France, au titre de l’aide aux compagnies conventionnées.