L’abattage rituel de Gorge Mastromas

Dennis Kelly / Chloé Dabert

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pièce noire et acide sur les rapports qu’entretiennent le pouvoir et la morale, L’Abattage rituel de Gorge Mastromas nous fait entrer de plain-pied dans l’ère de la post-vérité.

Après Orphelins qui l’avait révélée il y a trois saisons, Chloé Dabert se tourne à nouveau vers l’auteur anglais Dennis Kelly et son théâtre à la fois drôle et cruel qui ausculte cette société où triomphe l’argent. Gorge Mastromas n’est pas un mauvais garçon mais un jeune homme à la trajectoire ordinaire, jusqu’à ce qu’il noue un pacte faustien avec le mensonge. Obéissant à l’injonction de parvenir « à mentir jusqu’au fond de ton cœur » il gravit les échelons de la réussite et prend sa place parmi les maîtres du monde. Laissant toute morale de côté, il tente de façonner le réel à l’image des histoires qu’il invente pour soigner sa notoriété et agrandir son empire. Une histoire d’aujourd’hui, qui interroge la crédulité des dominés, la réversibilité de la morale et l’infinie puissance de l’argent dans une mise en scène limpide, à la frontière du réalisme et du conte.

 

Avec Bénédicte Cerutti, Gwénaëlle David, Marie-Armelle Deguy, Olivier Dupuy, Sébastien Eveno, Julien Honoré, Arthur Verret

Texte Dennis Kelly ; traduction Gérard Watkins ; mise en scène Chloé Dabert ;  assistante à la mise en scène Marion Bartoccioni ; scénographie et vidéo Pierre Nouvel ; lumières Kelig Le Bars ; son Lucas Lelièvre ; costumes Pauline Kieffer

L’ARCHE est éditeur et agent théâtral du texte représenté.

Production Cie Héros-limite

Coproductions Le Quai, Nouveau Théâtre d’Angers-Centre dramatique national Pays de la Loire ; La Passerelle, scène nationale de Saint Brieuc ; Espace 1789/Saint-Ouen.

Avec le soutien du Théâtre du Rond-Point, du Théâtre de Lorient, centre dramatique national et du CENTQUATRE, PARIS.
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national.

Le spectacle bénéficie de l’aide à la création du Ministère de la culture et de la communication – Drac Bretagne et du soutien de la Région Bretagne.
La compagnie Héros-Limite est soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis. Le texte a reçu l’Aide à la création du Centre national du Théâtre. Spectacle lauréat du fonds de dotation Porosus.

Avec le soutien de l’ADAMI, de la SPEDIDAM, et de Spectacle vivant en Bretagne.
Chloé Dabert est artiste associée au Quai, Centre dramatique national Angers-Pays de Loire et au CENTQUATRE-PARIS.