LE GRAND SAUT

LES FRÈRES PABLOF

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’adieu, je veux bien qu’il soit triste ou pas réussi mais au moins je veux savoir que je m’en vais.
Sinon c’est encore pire.
J. D. Salinger – L’Attrape-coeurs

Les Frères Pablof ont entamé un cycle, un triptyque autour de ce qui fait famille. Ma place à table était le premier volet de ce parcours, c’était aussi une oeuvre-rencontre, un laboratoire partagé, puisqu’ils se sont mis à table (littéralement) avec des adolescents pour questionner leur place au sein de la famille.
Dans ce deuxième volet, c’est de quitter la table dont il est question, être sur le départ, quitter sa famille, son quartier, ses repères, faire « le grand saut ». « C’est en questionnant plus précisément des adolescents, des adulescents, des jeunes adultes et des pas tout à fait grands que nous souhaitons interroger ce moment on l’on s’apprête à tout quitter. Une façon pour nous de voyager dans les pas de notre père », écrivent les Frères Pablof, qui, avec Le grand saut, enquêtent sur leur propre histoire familiale et invitent chacun à partager ce qui le préoccupe.

Descendants d’une famille d’aristocrates russes désargentés et exilés, Raoul et Stéphane Pablof, en quête d’eux-mêmes, s’inventent une famille et interrogent des quidams (vous, nous) sur leur identité. Ils explorent une relation entre le documentaire et le théâtre de marionnette et n’ont de cesse de questionner leurs contemporains pour se reconnaître dans leurs récits. Depuis 2013, ils ont rejoint le collectif d’artistes 16 rue de Plaisance au sein duquel ils créent leurs spectacles. Ma place à table a été accueilli au Théâtre de Lorient lors de la deuxième édition du Festival Eldorado.

INTERPRÉTATION RAOUL POURCELLE ET STÉPHANE ROUXEL
ÉCRITURE RAOUL POURCELLE ET STÉPHANE ROUXEL
MISE EN SCÈNE JEAN-LOUIS OUVRARD

PRODUCTION Association 16 rue de Plaisance
AVEC LE SOUTIEN DU Festival MIMA, Mirepoix ; du Théâtre Boris Vian, Couëron ; de la MJC Le Grand Cordel, Rennes ; du Domaine de Tizé, Au Bout du plongeoir, Thorigné-Fouillard ; de la Ville de Saint-Gilles, de la Ville de Lorient et du Théâtre de Lorient, Centre dramatique national. L’Association 16 rue de Plaisance est soutenue par la Ville de Rennes – Rennes Métropole et la Région Bretagne.