Portrait Fantôme

MICKAËL PHELIPPEAU

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il n’ y a rien de plus réellement artistique que d’aimer les gens.

Vincent Van Gogh

 

Il y a dix ans, Mickaël Phelippeau a habité chez Marine pendant une semaine. Il ne connaissait rien d’ elle. Il ne savait même pas, quand il est arrivé, qu’il vivait chez une femme. Grâce aux photographies accrochées au mur au-dessus du buffet, aux CDs de Céline Dion, aux livres et aux revues laissés çà et là, il a composé le portrait fantôme d’une femme inconnue dont il avait approché une certaine intimité. C’est avec le souvenir de cette expérience et dans d’autres lieux, chez d’autres « inconnu » que l’artiste propose de réitérer une performance qui reflète son imprégnation singulière des lieux et ses ressentis fantasmés, imaginés.

Après une formation en arts plastiques et en danse, Mickaël Phelippeau travaille en tant qu’ interprète avec Mathilde Monnier, Alain Buffard et Daniel Larrieu. Depuis 2003, il chorégraphie et interprète des pièces nommées bi-portraits, prétextes à la rencontre. Il crée notamment bi-portrait Jean-Yves (2008), bi-portrait Yves C. (2009), Pour Ethan (2014), Avec Anastasia (2015), et Membre Fantôme (2016) avec Erwan Keravec. Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique du Festival À Domicile à Guissény en Bretagne où il invite des chorégraphes à travailler avec les habitants de ce village.

PROJET CHORÉGRAPHIQUE Mickaël Phelippeau

PRODUCTION, DIFFUSION, ADMINISTRATION Fabrik Cassiopée – Isabelle Morel et Manon Crochemore

Dans le cadre de la deuxième édition de Réel/ment, festival des écritures du réel et des arts du documentaire du Pays de Lorient.

PRODUCTION DELEGUÉE bi-p association.
La bi-p est soutenue par la DRAC Centre-Val de Loire – Ministère de Culture et de la Communication au titre du conventionnement, par la Région Centre-Val de Loire au titre du conventionnement et par l’Institut Français pour ses projets à l’étranger.

© Mickaël Phelippeau