Le Procès de Philip K. – ou La fille aux cheveux noirs

JULIEN VILLA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ça ne fait jamais plaisir d’apprendre que les gens qui sont d’accord avec vous sont complètement siphonnés.

Philip K. Dick

 

Nous sommes à Berkeley, le 7 novembre 1972, le jour des élections présidentielles américaines. Richard Nixon brigue un second mandat. Philip K. a quarante-quatre ans. C’est un auteur de science-fiction. Voici plus de vingt ans que Philip K. passe ses nuits à écrire des romans dystopiques où il est toujours question de réalités cachées, de manipulations psychiques à grande échelle, de jumeaux séparés par un univers parallèle. Un an plus tôt, en novembre 1971, l’appartement de Philip K. a été cambriolé. Seul le manuscrit de son dernier livre, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques  ?, a été dérobé. Celui-ci tente depuis de ré-écrire ce roman, mais n’y parvient pas. Il oublie toutes ses œuvres et des événements étranges se succèdent…
Julien Villa

Le procès de Philip K. – ou la fille aux cheveux noirs, s’inspire de la vie et de l’œuvre de l’écrivain de science-fiction Philip K. Dick, auteur entre autres de Souvenirs à vendre, nouvelle adaptée au cinéma sous le titre Total Recall, de Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques  ? dont a été tiré Blade Runner, et de Minority Report. Julien Villa propose un objet littéraire et théâtral hanté par les visions de Philip.K. et son obsession de mondes cachés et de leurs sens véritables. Quel réel cache le réel  ?

Julien Villa, comédien et metteur en scène a joué au théâtre notamment pour Christophe Rauck, Philippe Adrien, Marcial Di Fonzo Bo, Jeanne Candel et Sylvain Creuzevault qu’il rejoint sur la création Le Capital et son singe. En 2016, il met en scène au TnBA sa première pièce, J’ai dans mon cœur un General Motors. En 2017, il joue dans Sombres Rivières de Lazare.

AVEC Vincent Arot, Laurent Barbot, Benoît Carré, Antoine Cegarra, Nicolas Giret-Famin, Lou Wenzel, Noémie Zurletti

TEXTE ET MISE EN SCÈNE Julien Villa

COLLABORATION ARTISTIQUE Vincent Arot

ASSISTANT À LA MISE EN SCÈNE Samuel Vittoz

SCÉNOGRAPHIE, VIDÉO Sarah Jacquemot-Fiumani

MUSIQUE ORIGINALE Clémence Jeanguillaume

CRÉATION LUMIÈRE Gaétan Weber

PRODUCTION, DIFFUSION Louise Bianchi, Anne-Lise Roustan

PRODUCTION Vous êtes ici
COPRODUCTION Théâtre de Lorient, Centre Dramatique National / Scène nationale Brive-Tulle (en cours).
AVEC LE SOUTIEN des Plateaux Sauvages – Établissement culturel de la ville de Paris et le Fonds SACD Musique de Scène.
Julien Villa et Vincent Arot sont lauréats du Programme de recherche et de création Hors les Murs 2017 de l’Institut Français pour Le Procès de Philip K.