QUEEN BLOOD

Collectif FAIR-E
Ousmane Sy

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LIBERTÉ – HOUSE DANCE – GIRL POWER – CORPS ÉLECTRIQUES

La féminité, assumée ou subie,
à travers la danse et le mouvement.
L’écriture chorégraphique libre et singulière d’Ousmane Sy,
pour les danseuses de Paradox-sal,
interprètes venues d’horizons chorégraphiques et culturels divers.
L’exploration des énergies et des gestes féminins,
de la house dance intime et vibrante,
un spectacle généreux et subtil.

Figure incontournable du hip-hop, spécialiste en house dance et ambassadeur de la « french touch » sur les cinq continents, Ousmane Sy est membre du groupe Wanted Posse, cofondateur du groupe Serial Stepperz et fondateur de Paradox-sal, groupe exclusivement féminin avec lequel il a créé Fighting Spirit en 2014 et Bounce en 2015. Ousmane Sy fait partie du collectif FAIR-E qui a pris la direction collégiale du Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne en janvier 2019.


« Avec Fighting Spirit, première création avec les danseuses de Paradox-sal, j’ai développé une proposition mettant en valeur virtuosité technique, mélange des styles et figures féminines affirmées. Il était également important pour moi de montrer le travail de formation et de transmission que je mène avec ce groupe depuis 2012.

Acte 2 de ma recherche autour des gestuelles et des énergies féminines, je souhaite avec Queen Blood poursuivre ce travail autour du corps féminin et de la féminité. Féminité dans la danse, féminité dans le geste, féminité assumée ou subie… Il s’agit avant tout pour moi d’amener les interprètes à exprimer leur ressenti personnel sur une notion plurielle tout en s’appuyant sur leurs qualités techniques respectives.

Avec cette nouvelle création, je souhaite avant tout valoriser les ensembles et travailler autour de la notion de « corps de ballet » où la virtuosité du groupe permet de valoriser les actions individuelles. Toutes les parties d’ensemble seront ainsi basées sur un vocabulaire commun et sur les techniques propres à la house dance. Les parties soli et duo seront axées sur les gestuelles propres à chacune des danseuses (hip hop, dancehall, locking, popping, krump).

Toutes les matières seront au préalable expérimentées dans les battles et dans le cadre de concours chorégraphiques. Ainsi, les steps et les phrases chorégraphiques qui fonderont les bases des ensembles seront éprouvés, digérés, intégrés avant même de rentrer en répétition de manière à laisser place à la liberté du mouvement et à la maîtrise des images qui seront développées par la suite ».

Ousmane Sy, janvier 2018

PRESSE

AVEC Allauné Blegbo, Nadia Gabrieli-Kalati, Linda Hayford, Nadiah Idris, Anaïs Imbert-Cléry, Odile Lacides, Cynthia Lacordelle, Audrey Minko, Stéphanie Paruta
CHORÉGRAPHE Ousmane Sy
ASSISTANTE À LA CHORÉGRAPHIE Odile Lacides
ARRANGEMENTS SONORES Sam One
CRÉATION LUMIÈRE Xavier Lescat
SON ET ARRANGEMENTS Adrien Kanter
COSTUMES Hasnaa Smini

CRÉATION All 4 House ; Paradox-sal
PRODUCTION
Garde Robe
COPRODUCTION Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines ; Fondation de France – La Villette 2018, La Villette 2019, Centre de la danse P. Doussaint GPS&O, Centre chorégraphique national de La Rochelle ; Compagnie Accrorap – Kader Attou et Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne ; Compagnie Kafig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’accueil studio
AVEC LE SOUTIEN DE la DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet 2017, l’ADAMI, Arcadi Île-de-France, la Ville de Paris au titre de l’aide à la résidence 2018, Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines – Fondation de France – La Villette 2017, 2018 et 2019, la Maison Daniel Féry – maison de la musique de Nanterre, CCN de Rennes et de Bretagne, la Ville de Lille – Maisons Folie – FLOW et la Spedidam