Le site internet utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement   Accepter   Refuser   En savoir plus
  • Mille et une danses (pour 2021)
  • Mille et une danses (pour 2021)
  • Mille et une danses (pour 2021)

Mille et une danses (pour 2021)

Thomas Lebrun

Avec Antoine Arbeit, Maxime Aubert, Julie Bougard, Caroline Boussard, Raphaël Cottin, Gladys Demba, Anne-Emmanuelle Deroo, Arthur
Gautier, Akiko Kajihara, Thomas Lebrun, Cécile Loyer, José Meireles, Léa Scher, Veronique, Teindas, Yohann Têté

Danse

Jeudi 13
et vendredi 14 octobre
Grand Théâtre — 20h
1h45
Réservez
Mille et une danses offertes et partagées

Thomas Lebrun fête les vingt ans de sa compagnie en réunissant des interprètes de générations, d’origines et de pratiques chorégraphiques différentes pour donner à voir toutes les danses : savantes, populaires, oubliées, passées, récentes…  Alors que la pandémie a bouleversé nos projets, nos vies, fermé les théâtres et nous a interdit de nous rassembler, Mille et une danses (pour 2021) fête les corps, la joie de danser, c’est une épopée chorégraphique libre et généreuse, un hommage rendu aux interprètes comme créateurs, des retrouvailles créatives et récréatives dansées.

" De l’importance de dialoguer physiquement, d’échanger corporellement, de transmettre par nos corps tout ce qu’ils réservent, contiennent, bouillonnent, transpirent. De l’importance de communiquer ce que nous sommes et ce que nous ressentons, même murés, masqués, éloignés. De la force et de l’utilité du mouvement, de l’espace, des découvertes, du voyage et du partage... des liens qui nous animent… "
- Thomas Lebrun

Interprète pour les chorégraphes Bernard Glandier, Daniel Larrieu, Christine Bastin, Christine Jouve ou encore Pascal Montrouge, Thomas Lebrun fonde la compagnie Illico en 2000 suite à la création du solo Cache ta joie !  En juillet 2010, il répond à la commande du Festival d’Avignon et de la SACD avec la création du solo Parfois, le corps n’a pas de cœur. En 2017, il chorégraphie et met en scène Les Fêtes d’Hébé, de Jean-Philippe Rameau, pour l’Académie de l’Opéra national de Paris. Depuis sa nomination au Centre chorégraphique national de Tours en 2012, Thomas Lebrun a créé 14 pièces chorégraphiques, parmi lesquelles : La jeune fille et la mort (2012), pour 7 danseurs, un chanteur baryton et le quatuor Voce, Avant toutes disparitions (2016), Mes hommages (2020), pièce sur trois histoires personnelles et artistiques, ... de bon augure (2020), quintet inspiré par les oiseaux.

Téléchargez la feuille de salle

Production Centre chorégraphique national de Tours
Coproduction Festival Montpellier Danse 2021, Les Halles de Schaerbeek, Bruxelles, Scène nationale d’Albi, Équinoxe, scène nationale de Châteauroux, La Rampe-La Ponatière, Scène conventionnée, Échirolles, Théâtre La passerelle –Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud, MA scène nationale - Pays deMontbéliard, La Maison/Nevers, scène conventionnée Art en territoire, Scène nationale d’Orléans

Le Centre chorégraphique national de Tours est subventionné par le ministère de la Culture - DGCA - DRAC Centre-Val de Loire, la Ville de Tours, le Conseil régional Centre- Val de Loire, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire et Tours Métropole Val de Loire.
L’Institut français contribue régulièrement aux tournées internationales du Centre chorégraphique national de Tours.